Les manifestations anti-israéliennes se multiplient en Jordanie

Quand le roi Abdallah proteste contre la « judaïsation de Jérusalem »…

Malgré l’apparent règlement de la crise déclenchée par l’incident de Rabat-Amon, la tension entre la Jordanie et Israël n’a cessé de monter lors du dernier weekend suite à plusieurs développements.
D’abord, plus d’un quart des membres du parlement jordanien (en fait 56 députés sur 195) ont signé le 29 juin une pétition très virulente demandant au roi Abdallah d’abolir le traité de paix avec Israël, de ramener Oualid Obeidat, l’ambassadeur jordanien en Israël, et de rappeler Einat Schlein, l’ambassadrice israélienne en Jordanie.

Le tout pendant que plusieurs centaines de personnes manifestaient au centre d’Amman en criant « Mort à Israël ! »…

Après que le roi Abdallah ait été très agacé et « offensé » par l’accueil donné à Jérusalem par Netanyahou au garde israélien de l’ambassade rapatrié au pays, Abdallah – rendu de plus en plus inquiet par les manifestations populaires anti-israéliennes – a tenu au soir du 29 juillet une conférence de presse lors de laquelle il a rappelé, sur un ton à la fois alarmé et insistant, avoir demandé à Netanyahou qu’un « juste procès soit organisé afin de juger ce garde qui a attenté à la vie de deux Jordaniens » …

Puis Abdallah a commenté la crise sur l’Esplanade des mosquées à Jérusalem en jugeant opportun – afin de préserver son image de défenseur de Al-Haram Al-Sharif – de reprendre à son compte le slogan extrémiste lancé de concert, voilà déjà plusieurs années, par le Hamas de Gaza et le Mouvement islamique d’Israël : « Dans ce dossier, a-t-il dit en congratulant ‘le peuple musulman de Jérusalem pour sa forte détermination’, aucune autre voix que celle de la Jordanie n’est autorisée à se prononcer pour empêcher le ‘judaïsation’ de Jérusalem. Voilà pourquoi la Jordanie continuera de préserver les Lieux saints des Musulmans et ders Chrétiens à Jérusalem ! ».

 

Back to Top