Relations Inde-Israël : article 3

De nombreux projets de high-tech et de start-up déjà en acte

Alors qu’Israël arrive en 3ième position mondiale derrière les USA et la Chine pour le nombre de ses sociétés de high-tech cotées à l’indice NASDAQ de la Bourse de New York et que 40 % de ses salariés de ce secteur participent à des projets de Recherche et Développement, il n’est pas étonnant que cette branche d’industrie soit l’une des plus dynamiques dans sa coopération avec l’Inde, un pays lui-même en pleine expansion technologique qui voit se multiplier partout les start-up et les couveuses technologiques locales où des milliards de $ ont déjà été investis.

Ainsi, voilà plusieurs années que l’Inde et Israël ont mis en place un grand nombre de projets de recherches approfondies dans les domaines appliqués couvrant la biotechnologie agricole et médicale, la génomique humaine, les nanotechnologies, l’imagerie, l’informatique, la robotique, l’énergie solaire, les innovations en technologies « propres » préservant l’environnement (l’Israeli innovation ecosystem), et la communication.

« Israël est un pays avec lequel l’Inde peut développer de nombreux contacts. Il dispose de la technologie et de la matière grise, et l’Inde a une capacité de production et la volonté de coopérer. Cette collaboration peut créer un environnement global fantastique et une communauté s’efforçant de réaliser des objectifs commun », devait déclarer lors d’une visite à l’université de Tel-Aviv de Devendra Fadnavis, le président du Maharstra, le 2ième Etat de l’Inde peuplé de 120 millions d’habitants dont la capitale, Bombay, est considérée comme le cœur industriel et financier du pays.

Une coopération dynamique encouragée en décembre dernier, lors de la visite en Inde du président de l’Etat d’Israël, Reuven Riveline, par la création d’un fonds de recherche et de développement à hauteur de 20 millions de $ et par l’investissement d’un million de dollars pour soutenir de nouveaux projets de start-up de pointe dans la sécurité informatique. Le tout alors que s’intensifient entre les deux pays les échanges de centaines d’étudiants afin d’étoffer davantage cette collaboration.

« L’Inde et Israël sont deux peuples anciens, fiers de leur culture et de leur histoire respectives, deux démocraties vibrantes dont les peuples sont curieux et avides d’appréhender l’avenir. Voilà pourquoi je crois qu’ensemble, nous pouvons forger un meilleur avenir pour Israël, l’Inde et le monde ! », avait alors déclaré Riveline.

Back to Top