Chine – Israël 2ème partie

Netanyahou en Chine pour relancer la coopération tous azimuts avec Beijing

Revêtant un aspect plus économique que politique, cette 3ième visite du Premier ministre israélien en Chine a célébré à plusieurs niveaux le 25ième anniversaire des relations très fructueuses entre les deux pays (voir notre analyse).

« Alors que d’énormes convulsions secouent le monde, y compris dans notre région, a déclaré Netanyahou en rencontrant le 20 mars à Beijing son homologue chinois, Li Keqiang, j’espère que nos deux pays coopéreront davantage pour faire avancer la sécurité, la paix, la stabilité et la prospérité ». « Le peuple chinois et le peuple juif sont deux grands peuples du monde », lui a répondu Keqiang. Il a précisé que son pays poursuivrait ses trois objectifs « en jouant un rôle constructif pour la paix, la stabilité et le développement du Moyen-Orient ».

Lors d’un Forum économique tenu en présence de 600 businessmen, dont les N° 1 des plus grandes entreprises de Chine, Netanyahou a dit qu’Israël poursuivrait son ouverture sur le marché chinois en accroissant le commerce bilatéral. D’autant, a-t-il précisé, qu’Israël représente « un pôle d’intérêt pour les investissements chinois, vu la qualité de son capital humain » : « J’ai rencontré 11 dirigeants des plus grandes sociétés de Chine dont une bonne partie investit déjà en Israël. Ce qui signifie des emplois, le développement des entreprises et un lien avec les grands marchés chinois : autant de bonnes choses pour notre économie et les citoyens d’Israël. Dans le monde d’aujourd’hui, il existe deux grandes concentrations de start-ups high-tech, les USA et Israël. Notre pays est très ouvert aux affaires avec la Chine et souhaite être son ‘partenaire junior’ ».

Back to Top